by Brigade Cynophile

Ventoline #3 – été 2021
Felicité Landrivon (ed.)
Brigade Cynophile - 8.00€ -

Pourquoi faire un fanzine de musique entre filles? Pour contrer l’hypocrisie et la vacuité d’une presse dite «féminine», en réalité capitaliste et aliénante; pour réagir soit à l’insipidité d’une presse culturelle stérilisée par les discours de l’industrie, soit à la morgue de rédacteurs qui confondent authenticité et beaufitude, panache et insulte, et prennent encore la «meuf» pour une catégorie musicale.

Pour se rencontrer physiquement ou virtuellement, soulever des cailloux ensemble, échanger nos habits, éclairer les doutes autant que les évidences, se sentir moins seules. Pour se sortir un peu d’un flux digital qui nous rend malades, s’affranchir des likes, tanguer entre passé et futur (c’est quoi l’«actualité»? ça commence quand, ça finit quand?). Pour ne pas se rouler dans les formules toutes faites ou les bons sentiments, mais bâtir un truc concret, qui muscle la cervelle autant que les bras. Pour essayer de dresser des équations musique—texte—image dans sa tête, puis dans une surface rectangulaire. Et puis déconstruire des mythes, comme celui qu’il y a des gens qui peuvent écrire sur la musique et d’autres pas. Ça veut pas dire qu’on fait n’importe quoi, on se surprend même à redoubler d’une vigilance parfois épuisante: est-ce que je raconte pas trop ma vie? Est-ce qu’on voit que je fais du second degré? Est-ce qu’emploie le bon vocabulaire?

Dans ce 3e numéro de Ventoline, on déterre des reliques d’enfance, des histoires de migrations et de construction identitaire quand on est à la fois blanche et noire; on discute encore et toujours des relations entre le propre et le sale, le design et l’underground, le travail et l’amatorat; on parle de nos exigences et de ce que les autres attendent de nous; et puis parfois, forcément, on parle des relous.

Faute de temps, on n’a pas réussi à vous concocter de mots-croisés pour la plage, mais on vous souhaite quand même une agréable lecture et un été bien moelleux.

Les contributrices :

Miaux / Mia Prce (Anvers)
miaux.bandcamp.com

Hélène Marian (Paris)
https://www.helenemarian.com

Nelly Chevaillier (Paris)
instagram.com/nllchvllr

Anne Vimeux (Marseille)
http://sissi-club.com

Inès Di Folco
instagram.com/inesdifolco
rosemercieband.bandcamp.com
http://www.red-lebanese.com/index.php/music/mi-nina-ep—pira-pora/

Camille Foucou (Marseille)
instagram.com/camillefoucou

Juliette Romero
instagram.com/julietteromeroaaa

Camille Lavaud (Paris / Dordogne)
camillelavaud.com

Hélène Barbier
helenebarbier.bandcamp.com
celluloidlunch.com

Marie-Pierre Bonniol (Berlin)
studiowalter.com
julietippex.com

Victoria Palacios (Bruxelles)
instagram.com/victoriapalacios

Camille Potte (Marseille)
camillepotte.fr

Laetitia Gendre (Bruxelles)
laetitiagendre.com

DJ Marcelle (Amsterdam)
anothernicemess.com

Ventoline #2 – hiver 2021
Felicité Landrivon (ed.)
Brigade Cynophile - 8.00€ -

Partant du constat que la critique musicale, c’est comme le barbecue — il faut se lever tôt pour voir des femmes s’en emparer — Ventoline poursuit ses aventures avec une nouvelle ribambelle de mélomanes, musiciennes, artistes, fans, DJs, facilitatrices et activistes qui partagent dans ces pages ce qu’elles écoutent, vivent, « hument » et « reniflent », pour reprendre les mots de Daphne Oram, s’agissant de musique. Comme pour son prédécesseur, la préparation de ce numéro s’est faite patiemment mais résolument, à rebours d’une atmosphère morbide, sécuritaire et antisociale ; elle a par ailleurs permis des choses qu’on n’aurait pas imaginé faire il y a quelques mois encore, comme chatter plusieurs semaines durant avec la fantastic Hermine Demoriane, échanger des mails avec le bassiste de Fugazi ou sérigraphier un millier de posters pour décorer vos pénates… 

Ce second épisode traitera pêle-mêle d’expérimentations, de hasard, de conditionnement, de mouvements de fesses, de neurologie et de cosmos. Certaines tenteront de répondre à des questions qu’on ne se pose pas assez souvent : que se passe-t-il dans la tête d’une groupie ? Que cuisine-t-on en écoutant Peaches ? Quels sont les groupes de post-punk les plus galère à googler ? Enfin, et c’est particulièrement à propos ces temps-ci, on soulignera l’importance des liens, des réseaux, des toiles d’araignées tissées entre ami.es qui font des projets et projets qui font des ami.es…

(ENG)
Ventoline is a French music zine written and illustrated by women only. The second issue includes contributions by Pia-Mélissa Laroche, Bob Siegrist, Julie Mathys, Gabrielle d'Alessandro, Aude Gravé, Ana Servo, Lucile Gautier, Natalia Paez Passaquin, Garance Carnage, Sophie Lecluse, La Gousse, as well as interviews of Hermine Demoriane and Virginia Genta.

17 x 25 cm, 40 pages printed on newspaper by Newspaper Club ; comes with a screen printed poster by Pia-Mélissa Laroche.

1st edition of 1500 copies, jan. 2021

more on https://ventoline.octavie.club

Ventoline #1 – été 2020
Felicité Landrivon (ed.)
Brigade Cynophile - 8.00€ -  out of stock

Ventoline est un fanzine né à la fois d’un enthousiasme quotidien pour ce qui se rapporte à la musique, et d’une véritable lassitude face à la quasi-absence de paroles féminines autour de ce vaste sujet. Commenter, critiquer, prescrire, partager ses histoires, ses goûts, ses dégoûts, en somme, sa culture musicale…

Pourquoi si peu de femmes s’autorisent à le faire? Même lorsqu’elles programment, organisent, sonorisent des concerts, lorsqu’elles mixent tous les week-ends, pogotent au premier rang, lorsqu’elles sortent des disques, dessinent des affiches et récurent les tréfonds de Soulseek. Même lorsqu’elles produisent et consomment de la musique.

Le but de ce fanzine ne sera ni d’émettre des classements, ni de théoriser savamment afin d’être prises au sérieux. La musique nous a construites personnellement et socialement, il s’agira donc de partager nos expériences liées à elle —heureuses comme foireuses—, nos observations, nos fantasmes, nos figures tutélaires.

Ce que ça fait, entre autres, de tourner pendant un mois dans un van, de passer pour la potiche de service ou de se prendre une claque au détour d’une compile. De Portland à Barcelone, en passant par Paris, Marseille, Bruxelles, Lyon et Leipzig, une douzaine de mélomanes polymorphes ont prêté leur voix à ce premier numéro de Ventoline.

(ENG)
Ventoline is a French music zine written and illustrated by women only. The first issue includes contributions by Camille Potte, Louise Bouchu, Anouck Eychenne, Leslie Chanel, Marouchka Payen, Diane Malatesta, Maïssa Daoudi, Hélène Degand, Sarah-Louise Barbett, Inès Di Folco, as well as interviews of Cristina Daura and Aubrey Hornor. 

17 x 25 cm, 32 pages printed on newspaper 

more on https://ventoline.octavie.club

back
cart (0)